Plus qu’un simple binôme hip-hop composé d’un rappeur et d’un beatmaker, Vin’s Da Cuero aux machines et la rappeuse Pumpkin forment un vrai couple dans la vie, ce n’est un secret pour personne. Fruits de leur union, ils ont conçu en 2014 et 2015 deux beaux enfants sur leur label Mentalow Music, les albums Le Beau Temps et Peinture Fraîche. Leur petit dernier né cet automne est un EP qui répond au nom de Chimiq, avec trois morceaux  tout nouveaux tout beaux, plus trois remixes sur Face B.

Sur des beats hip-hop conçus « à l’ancienne » mais parfaitement actuels avec ses teintes de soul/jazz et électro, Pumpkin dévale une quantité de rimes ‘bio’ et d’allitérations, une technique redoutable pour évoquer l’équation « Chimiq« . Une série d’images défilent à propos de l’attirance physique, rapports causes/conséquences sur formulations en -ex. Le groove moelleux et chaleureux du second titre « Placebo » n’a rien d’homéopathique, surtout quand la voix de Sarah Gessler apparaît sur le refrain comme un baume pour se sentir mieux. Pour la troisième piste « Science Friction« , il faut s’accrocher car il traite d’un sujet extrêmement grave et tristement banal : les violences faites sur les femmes, les agressions sexuelles. Pumpkin sonne l’alarme, la poésie dépeinte par ses textes glace par la violence des images. « L’hémoglobine n’est pas factice » comme elle dit sur le refrain. La rappeuse porte le micro avec une volonté affichée de sortir de sa sensation d’impuissance.

Parmi les intervenants de ce mini-projet, on compte les super-Saïan Vicelow et Sly The Mic Buddah et pour les remixeurs, le Scratch Bandits Crew. Cet EP est disponible en vinyle ou en digital, en espérant qu’un format long s’ensuivra. Plus d’infos sur www.mentalow.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.