Sinkane-Mean-Love

 

Sinkane, artiste d’origine soudanaise vivant à Brooklyn s’est fait connaître en 2012 avec son album Mars, doux mélange d’électro-soul et de saveurs afro. Signé sur le label DFA Records, le multi-instrumentiste totalement atypique revient avec un second album nommé Mean Love, album gorgé de groove donnant envie de reprendre la route des vacances.

Si Mars s’avérait être un peu trop expérimental, ici Sinkane propose à travers ce Mean Love, dix chansons directes et cohérentes tant au niveau des compositions et que de la voix, largement mise en avant, au détriment même des vocoders, c’est dire. Il a ainsi confié qu’il a voulu présenter tous les styles et toutes les cultures qu’il a pu rencontrer pour en faire une musique universelle en réflechissant sur ses choix de prédilection que sont l’amour, les voyages, l’identité et les croyances. Ainsi, il n’est pas anodin de croiser les spectres de Curtis Mayfield et d’Isaac Hayes sur l’enjoué « How We Be« , de l’afro-soul aux saveurs tropicales sur « New Name« , du reggae sur « Young Trouble » et « Yacha« , de la bossa-nova bucolique sur « Moonstruck« . Trait d’union à tous les genres musicaux et un sens du groove imparable.

Ici, Sinkane fait parler son côté féminin en ayant recours au falsetto, à en juger la ballade country cosmique de « Mean Love » ou les slows langoureux et soulful de « Son » ou de « Hold Tight » où l’on croirait presque entendre Sade. Et c’est un des gros points à souligner sur cet album, car jamais on ne l’aura entendu chanter de cette manière auparavant. Mean Love laisse une large place à la voix et possède la capacité de créer une vraie ambiance qui vous étreint complètement et vous emporte avec elle dans son voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.