L’amour. Vaste programme qui en a inspiré plus d’un. C’est donc maintenant au tour du londonien Romare de s’attaquer à ce thème, après des préliminaires plus que réussis avec l’EP logiquement nommé Love Songs : Part One. Bon, en trois mots, ce Love Songs : Part Two ? Coup de foudre.

Petit rappel de la technique de drague de Romare pour ceux qui débarqueraient : du son électro à base de samples savamment dosés, piqués dans des perles connues ou moins connues du jazz, du blues et de ce que le continent africain offre de meilleur, mélangé à des instrus aussi délicieuses que variées. Naît de cette union des petits bijoux du nom de Meditations On Afrocentrism ou encore Projections. Mais comme tout bon lover, Romare aka Archie Fairhurst à la ville sait évoluer pour nous offrir toujours plus de bon temps. Auditif, le bon temps.

Nous voici donc face à ce Love Songs, second du nom. Ici, les samples jazzy-blues ont laissé la place à des échantillons faisant la part belle au psyché et au disco. Mais attention, comprenez-nous bien : l’art du sampling de Romare est bien loin de celui d’un pâle The Avener (pour ne citer que lui). Ici, l’énergie brute, l’essence même du morceau original est extraite pour être révélée sous son meilleur jours. Le petit plus qui nous fait tomber raide dingue de ce Love Songs : Part Two ? La présence beaucoup plus importante des instruments joués par le british himself. Transition auréolée de succès qui donne des morceaux de la trempe de l’entêtant « Honey » avec ce synthé abeillisant et cette basse qui vous envoie au septième ciel.

Love Songs : Part Two, c’est l’exploration d’un sentiment qui peut être diffus mais aussi pulsionnel, fusionnel. Et c’est avec beaucoup de finesse et de classe que Romare explore ce sujet inspirant qu’est l’amour. Plus qu’un grand producteur, Romare fait partie de cette trempe de bidouilleur qui arrive à vous faire bouger les hanches sur un titre comme « Who To Love » avec ce petit bijou de sample disco downtempo. Ou encore à vous happer dans la transe de l’hypnotique et sensuel « Je T’aime », formidablement introduit par une phrase tirée d’un Godard :

“Tu m’as dit ‘’Je t’aime’’, je t’ai dit ‘’Attends’’.
J’allais dire ‘’Prends-moi’’, tu m’as dit ‘’Va-t-en”

Brillant, Romare l’est assurément. Cette nouvelle pépite en est la preuve la plus famboyante. Il ne vous reste donc plus qu’une chose à faire : appuyer sur play pour lancer ces 10 titres… dont vous tomberez sûrement amoureux.

Romare, l'amoureux brillant

Romare – Love Songs : Part Two 

Sortie le 11 novembre chez Ninja Tune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.