NP Sessions : Nina Attal

credit : Anaelle Trumka

Fin septembre 2014, l’été n’est pas encore parti, le soleil lèche encore nos visages. Rendez-vous est pris à l’Hôtel Particulier Montmartre pour rencontrer une jeune qui a déjà tout d’une grande. Au menu du jour ? Le son funk / blues de Nina Attal qui vient tout juste de sortir son nouvel album, Wha, accompagnée de son guitariste Philippe Devin.

C’est à New York, dans les mythiques studios Avatar, que Nina Attal est allée enregistrer cet album, épaulée par le légendaire bassiste de Nile Rodgers (CHIC), Jerry Barnes. Avec son groove inné et son expérience de producteur, Jerry a su mettre en valeur les influences funk, pop et rock de Nina et donner une nouvelle dimension à son travail. A l’arrivée ? Un Wha explosif qui a séduit la rédaction de Now Playing.

Pour l’heure, c’est dans la véranda de l’hôtel que nous nous installons pour une version acoustique de « Ain’t Gone », suivie d’un ancien tube, « What A Dirty Night », repris à la demande du petit public présent par une Nina détendue et furieusement groovy !

Réalisation : Ludovic Etienne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.