La rentrée à peine entamée, on est déjà en train de préparer notre mois d’octobre. En rouge sur notre calendrier ? La nouvelle édition du MaMA Event, festival devenu emblématique du nord de la capitale ! Du 12 au 14 octobre, le quartier de Pigalle bougera grâce aux bonnes ondes d’une programmation éclectique et toujours aussi alléchante.

Un festival ancré dans la capitale 

Ce qu’il faut savoir avec le MaMA Event, c’est qu’il faut avoir la forme. Entre la Boule Noire, La Cigale, Le Bus Palladium ou encore le Centre Barbara, le festival nous donne l’occasion de (re)découvrir des lieux phares du XVIII ème arrondissement. En même temps, il en faut des salles pour accueillir les 120 concerts prévus par le festival ! Un large panel de groupes et de styles qui fera plaisir au plus grand nombre. Le seul hic ? N’ayant pas encore inventé la téléportation, il va falloir faire des choix. Pas de panique, on est là pour vous aider !

MaMA Event #16 : notre sélection des concerts à voir

Mercredi 12 octobre

En ce premier jour de festivités, ce sera avec un grande joie que nous retrouverons les deux chamanes de Pouvoir Magique. Échappés du collectif Mawimbi, les deux sorciers savent y faire en matière de bon son. Grand set en perspective. Tout autre style mais prometteur également, le rock’n’roll plein de classe de notre frenchy Gaspard Royant. Arrivera-t-il à faire déhancher le public de la Cigale ? On n’en doute absolument pas ! On ira faire un détour par Les Trois Baudets pour la soirée consacrée aux 10 ans du label Secret City Records. Deux concerts attirent notre attention : celui du canadien Jesse Mac Cormack, précédé par celui d’Emilie & Ogden. Intimisme et belles émotions en approche. On continue ? Bien sûr ! Petit stop au Carmen pour aller savourer le jeu tout en douceur du pianiste plein de talent Maxence Cyrin. ET enfin, nous ne raterons sûrement pas la pop contrastée du lauréat du prix Ricard SA Live, le bordelais I AM STRAMGRAM !

Jeudi 13 octobre

Il faudra avoir une nouvelle fois les gambettes en forme pour ce deuxième soir de MaMA ! Et quel soir ! Encore un beau programme qui commencera avec Brisa Roché, la petite frenchy de retour après une trop longue pause de 6 ans. On filera ensuite aux 10 ans de Believe pour se délecter du son tout en clair-obscur du british Fyfe. La suite ? Ca se passe au Divan du Monde avec Mesparrow. On attendait aussi son retour avec impatience. La demoiselle a gardé la même formule à un détail près : maintenant elle chante en français. On est un peu moins emballé mais son talent nous fera sûrement l’apprécier en live. Après une courte pause, place au son des joyeux dingues de The Dizzy Brains ! Les malgaches et leur son déchaîné fera trembler les murs de la Boule Noire, on vous le garantit…

Après la tempête place à la charismatique Shannon Whright et à son folk-rock intimiste. Allez, pas le temps de faiblir, la suite est chargée : Chocolate Genius, Tambour Battant, Cléa Vincent, Rocky,… les styles seront nombreux et le plaisir sera grand. On va se coucher ? Pas encore, on bascule définitivement dans l’électro avec notre chouchou Douchka et ses compatriotes rennais de Les Gordon ! On finit en beauté ? Bien sûr ! Place au grand fou Jacques et à sa coupe de cheveux inspirée pour clôturer cette soirée.

Vendredi 14 octobre

Avec déjà deux jours de festival dans les pattes, il faudra être fort pour affronter ce troisième et dernier round. Et non des moindres. Entrons dans le vif du sujet avec La Fine Equipe, collectif qu’on ne présente plus, qui nous servira ses plus belles pâtisseries sonores. Direction ensuite le cadre intimiste de Madame Arthur pour aller voir un petit qu’on aime bien (et on en est les premiers étonnés) : il chante français (oui, pas forcément notre tasse de thé) et souffle un vent d’air frais sur toute cette nouvelle scène. Son nom ? Séverin. Sa mission ? Nous faire passer une belle soirée. On est prêt. La suite ? Avec Samba de la Muerte et leur délicieuse folktronica pour enchaîner avec le trio magnétique des 3somesisters ! On n’ira forcément faire un petit coucou à un autre bordelais que l’on aime beaucoup, Talisco, qui revient avec un album plus brut de décoffrage pour notre plus grand plaisir. Et ce festival, on le finit comment ? Avec le panache et la finesse de l’électro de Crayon ! Le petit gars ne cesse de nous éblouir avec ses sets inspirés. Plus discret que nombre de ses compères mais une aura qui monte doucement mais sûrement. Mine de rien.

Retrouvez la programmation complète du MaMA Event sur le site officiel.

Pour rejoindre l’event Facebook du MaMA, c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.